mode de garde

Un an de nous petite R

 

Nouvelle rubrique à laquelle j'ai envie de me consacrer : les un an

Et il est temps de faire le bilan de cette année écoulée pour toi bébé R, arrivée au tout début du mois de juillet l'année dernière. 

Les copines ont appris à t'apprivoiser, à faire doucement et à conjuguer avec un nouveau rythme. D'ailleurs pour Z, tu n'est toujours pas R mais le bébé :) et pour S aussi désormais, arrivée un peu plus tard. 

Rose 1

Tu es arrivée si sereine que ton adaptation s'est faîte dans des conditions royales. Toujours le sourire aux lèvres et avec déjà la forte envie de se mouvoir du haut de tes quatre petits mois. Et en quelques jours, tu étais déjà sur le ventre. 

Rose 2

Et puis tu as vécu ton premier départ (dont tu ne rapelleras pas) avec M qui est entré à l'école. On a commencé la diversification, puis tu as découvert de nouveau copains : E,  M et S.

Tu as vite commencer à ramper, et c'est une position dans laquelle tu as été à l'aise très longtemps. Ta curiosité t'emmenait partout et plus rien ne pouvait t'arrêter. 

Rose 3

Puis tu t'es assise, tu es devenue une vraie petite chipie et tu nous auras beaucoup fait rigoler (et suer) ! :)

Rose 4

Enfin il y a eu ton premier anniversaire, et tes premiers pas qui n'auront pas tarder à se manifester. 

Rose 5

Aujourd'hui ton caractère s'est bien affirmé et le petit ange est devenu une vraie petite espiègle déterminée. C'est donc parti pour une nouvelle année ensemble, en espérant qu'elle ne passe pas aussi vite que la première ;)

Rose 6

 

Notre mois de Juin 2018

 

L'été est bien là, la chaleur aussi et un nouveau mois s'est écoulé. 

Ce mois-ci nous avons été au Jardin Public de Bordeaux pour fêter la "Fraich'attitude" avec dégustation de fruits et légumes, spectacles, plantation, maquillages ... C'était encore une fois très sympa et tout le monde s'est amusé. 

Fraich attitude

Nous avons intensifié nos piques-niques et nos sorties au parc avec des jeux d'eau pour nous rafraîchir un peu. 

Pique nique

Activites ram

Nous avons été sur les quais, ainsi qu'à la ferme pédagogique où nous avons passé de supers moments (à part R qui a eu une trouille monstre au premier chant de coq^^)!

Sur les quais

Ferme

Niveau organisation, j'ai commencé à habituer S à dormir sur une couchette de grand, chose qui a été un réel succès, d'ailleurs elle ne veut plus dormir dans un lit à barreaux chez Nounou. Je voulais m'y prendre tôt afin qu'elle ne soit pas perturbée par l'arrivée du bébé fin Août, qui prendra très certainement son ancienne chambre. Je suis ravie de son adaptation éclair, elle qui n'aime pourtant pas que l'on change ses habitudes :)

Activites a la maison

Et puis évidemment, il y a eu le départ de E ce mois-ci. E qui prend quelques semaines de vacances avant de rejoindre les bancs de l'école en Septembre. Bonne continuation à toi jolie poupée !

Eden

Le projet d'accueil

Baby 821625 960 720

Parce que j'ai longtemps pensé que ce n'était pas utile, puis pas su comment l'élaborer par la suite, je n'ai à ce jour jamais travaillé avec un projet d'accueil. Et puis de formations en formations, en discutant avec des collègues, j'ai été convaincu de son utilité. Et au fur et à mesure des années d'expériences, j'ai vite su ce que je voulais y mettre ou non. Alors aujourd'hui je t'en parle, et je t'explique tout !

 

Le projet d'accueil, qu'est-ce que c'est ? 

Le projet d'accueil (ou livret d'accueil) est un support très important sur lequel l'assistante maternelle se présente, et exprime sa façon de travailler. On y comprend sa personnalité ainsi que son mode de fonctionnement.

Le projet d'accueil, pour quoi faire ?

Il a pour but de mettre à plat toutes les situations que nous serons susceptibles de rencontrer durant l'accueil d'un enfant. Il permet de poser les choses, d'aborder tous les sujets. Parfois nous oublions certains points lors de l'entretien, quand d'autres nous passent au dessus car l'enfant n'est pas concerné pour l'instant. Et puis quand le jour arrive, si le parent-employeur et l'assistante maternelle ne sont plus sur la même longueur d'ondes, cela peut poser problème. Le projet d'accueil est un support papier et signé (en plus du contrat de travail et du livret personnel d'accueil) que le parent pourra garder sous la main tout au long de la période où leur enfant vous sera confié. 

Il peut être également utile à envoyer par mail à un parent avant de vous rencontrer, afin de ne pas perdre du temps. Si le parent aime vos méthodes de travail, il voudra vous rencontrer. Si cela ne colle pas du tout, rien ne sert d'ouvrir sa maison à un entretien. 

Le projet d'accueil, quoi y mettre ?

Lorsqu'on le commence, on a du mal à savoir quoi y mettre. Mais une fois qu'on pense à un sujet, les autres arrivent sur le champ.

Il doit d'abord vous présenter vous. Pensez aux futurs parents employeurs qui ne vous ont pas encore rencontré. Il doit présenter votre domicile, votre famille, votre parcours. Puis enfin, traiter toutes vos méthodes de travail. 

Exemple : sur le contrat, vous abordez le sujet des maladies. Il est inscrit que vous ne les prenez pas malades mais rien n'est souvent détaillé et il peut y avoir conflit par la suite quand la situation ne vous arrange pas ou inversement. Et bien sur votre projet d'accueil, vous établierez tout ce dont il est bon de parler : le cas d'une fièvre faible, de forte fièvre, d'une maladie contagieuse, lesquelles vous posent problèmes et pourquoi, comment agissez-vous si la fièvre arrivent, quand appelez-vous, devront-ils venir chercher l'enfant en cours de journée, quand appelez-vous les secours, quel médicament vous donneriez et sous quelles conditions etc. Les détails sont importants pour vos relations avec les parents et cela les rassure beaucoup de voir que vous êtes organisé(e) et que tous les sujets sont vraiment réfléchis. 

Evidement, un projet d'accueil doit évoluer au fil du temps. D'une part pour mettre à jour votre présentation, votre façon de travailler qui changera au fil du temps grace aux nombreuses remises en questions (je l'espère!) et formations. Mais aussi car il y aura toujours un thème auquel nous ne pensions pas et qui un jour, aura sa place après une situation concrète. D'ailleurs au fil du temps où j'ai élaborer le mien, chaque jour je me disais "ah oui et ça aussi ! Il faut que j'en parle !" et c'est comme ça que petit à petit, mon projet d'accueil a vu le jour. Cela a pris plusieurs mois. 

Le projet d'accueil, prend-il le dessus sur le contrat ?

Non, rien ne prend le dessus sur le contrat de travail. Il le complêtera parfaitement et valorisera votre travail. Le contrat est théorique, le projet d'accueil c'est votre pratique quotidienne, et c'est ça qui sera important pour l'enfant et le parent. 

Mon projet d'accueil

Je ne mettrai pas en détail mon projet d'accueil ici car il est propre à chacun et il y a autant de manières de travailler qu'il y a d'assistants maternels. Mais parce que je sais que cela peut être difficile de se lancer, je vous livre ici la trame du mien : 

1) Introduction 

2) Présentation ( moi en premier temps, puis ma famille, mes formations, mon parcours, mon rôle)

3) Présentation de mon logement ( mon logement, son environnement, l'aménagement des espaces, ceux qui sont accessibles aux enfants ou pas)

4) Comment je réponds à leurs besoins ( mes règles, l'autonomie, la communication, la socialisation, les besoins intellectuels, moteurs, affectifs, le sommeil etc)

5) Mes fonctionnements concrets (le change, la continence, les repas, les maladies, l’hygiène, les soins, les sorties, l’adaptation, l’accueil du matin et du soir, top assmat, le doudou et la tétine)

6) Une journée type

7) Les frais annexes au salaires ( explications des frais d'entretien et de repas)

8) Adresses utiles

 

Voilà, il s'agit d'une liste non exhaustive évidement mais si cela peut aider certains, j'en serais ravie :) 

Signature

Nos mois d'avril et mai 2018

 

De retour sur le blog, j'ai décidé de regrouper les mois d'avril et mai ensemble étant donné que la maison des Babyz a fermé ses portes durant trois semaines au mois d'Avril, celui ci est passé assez vite. 

Les journées se passent de plus en plus à l'extérieur grâce au temps qui nous le permet, petite S déteste d'ailleurs les jours où on ne peut pas sortir et me le fait savoir :)

Ces dernières semaines, R a fait ses premiers pas et s'est lancé dans une nouvelle aventure. E a fêté ses trois ans, M est devenu propre même à la sieste, S commence à parler de plus en plus et ne va pas tarder à rejoindre Z dans le club des pipelettes !

Que de grandes évolutions chez les loulous. 

On attaque désormais notre dernier trimestre avec M et Z, et notre dernier mois avec E qui rentreront à l'école très prochainement. On va en profiter au maximum !!

Bebe 1

Bebe 2

Bebe 3

Bebe 4

Bebe 5

Notre mois mars 2018

 

Au revoir le mois de Mars ! 

A la veille de mes vacances, voici en images notre mois de Mars toujours si animé et dense. Gros bisous mes Babyz , vous allez me manquer très fort !!!

1 5

2 5

3 5

4 3

5 4

Premiers pas avec la peinture

 

Quand commencer la peinture avec bébé ?

Il n'y a pas vraiment de moment, mais là on parle de "peinture", pas juste d'une empreinte de pieds pour la fête des mamans. 

Dans ce cas, le seul vrai bon moment c'est quand ils sont en demande. Souvent chez Nounou, ils commencent à voir les grands faire et on envie d'essayer. Certains en revanche n'en ont jamais envie et ce n'est pas grave, c'est une activité parmis tant d'autres !

Quelle peinture pour bébé ?

Il existe beaucoup de peinture pour bébé : la peinture à doigt (plus épaisse, plus texturisée), la peinture mousse, la peinture en palette à l'eau, la gouache. On peut aussi penser à la faire soi même (farine + sel + sucre + eau + colorant alimentaire), ou carrément oser les faire peindre avec de la terre, de la purée de carottes, un yaourt au chocolat etc. (au risque de ne plus être crédible après lorsqu'ils voudront repeindre le mur pendant le repas ^^). 

Lire la suite

Mais qu'est-ce qu'on a fait en Février chez les Babyz ?

 

Wouhou, je suis à peu près à jour je mérite quelques fleurs non ? 

Bon le mois de Février n'était pas le plus long de l'année, mais pas le plus court non plus ( avril, see you soon !) et entre mardi gras, les vacances des uns et des autres,le froid les fêtes et anniversaires, il était aussi chargé que joyeux. 

Mais quoi de mieux que quelques photos pour illustrer ce joli mois ? 

1 4

2 4

3 44 2

5 3

Merci à tous les parents de mes "anciens" Babyz j'ai été si contente de les retrouver, on a passé une superbe après-midi et j'espère vite vous revoir !!!

Notre tableau d'hiver

 

 

Ce mois-ci on a réalisé avec les plus grands, un tableau sur l'hiver. Cela consiste à énumérer le vocabulaire de la saison, à l'imager et à le mettre en pratique avec leur créativité. 

On a pris des feuilles Canson de couleurs bleues pour le froid, puis on a utilisé des peintures froides également. Ils se sont aidés de pinceaux, de tampons et aussi de pailles pour souffler la matière.

Sam 6215

 

Sam 6216

 

Sam 6217

 

Sam 6219

 

Sam 6220

Après ça ils ont choisi de représenter la neige avec des paillettes et ont décoré leur oeuvre (une fois sèche) avec des autocollants sur le thème de la saison également. Chacun a choisi ce qu'il voulait y mettre et où. 

Ca a donné de très jolies peintures !

 

Sam 6248

 

Sam 6249

 

Sam 6251

 

Sam 6252

Lire la suite

Notre mois de Janvier 2018

 

Non je ne suis absolument pas en retard sur le blog ... pas du tout ^^ 

J'ai une liste collée sur le frigo d'articles à réaliser c'est dingue comme le temps nous file entre les doigts quand on s'occupe de 4 ou 5 enfants (ah bon ?)

Quoiqu'il en soit, notre mois de janvier est là ! ENFIN ! Avec ses lots de petites photos, ses grands évènements, ses anecdotes en images et nos activités.

Alors, qu'est-ce qu'on a fait ce mois-ci ???  

Janvier 1

Janvier 2

Janvier 3

Janvier 4

Bonne et heureuse année à tous !

 

Bonne et heureuse année à toutes et à tous !

Et merci de me lire.

Voilà une nouvelle année qui débute, avec de nouvelles aventures encore et toujours. 

Nous avons terminé l'année par une bonne épidémie de pieds-mains-bouche attrapée au RAM, où nous avons aussi passé un super moment à fêter Noël tous ensemble. 

Merci énormément à tous les parents pour vos cadeaux, Nounou a été très gâtée et je suis très touchée !

Sans titre 68

Sans titre 69

 

Lire la suite

Notre mois de Novembre en image

 

Avec un peu de retard, petit débrief de notre mois de Novembre, qui s'est écoulé à une vitesse folle. Depuis le retour des vacances de la toussaint, je n'ai clairement pas vu le temps passer. S avait pris de petites vacances et avait un peu perdu son rythme en revenant. Mais j'ai l'habitude maintenant de ces retours moins évidents pour certains bouts de chou. En parlant de petite S, elle a fêté ses un an ce mois çi ! Nous lui avons fait une fête d'anniversaire et c'était une super journée. 

Novembre 9Novembre 10

R est passée à la position genoux puis debout en un temps record. Désormais on ne l'arrête plus, elle est debout tout le temps et à chaque occasion. C'est aussi l'occasion de nombreuses chutes ... :(

Novembre 8

Avec Z, M et E, on a commencé les activités de Noël (les bébés ont aussi participé avec leur petites patouses) et on a été plutôt inspirés !

Novembre 3

Novembre 1

Novembre 2

Novembre 4

On est allé au Ram, on a fait de la pêche aux canards dans la baignoire et de la pâte à sel, le doudou de Z a eu un petit accident ce qui lui a vallut un shampoing dans la machine à laver et de belles retrouvailles. 

Novembre 5

Novembre 6

Novembre 7

Bonne soirée à tous !

Les lits chez une assistante maternelle

 

Un petit topo sur les lits ne serait pas de trop après les petites questions que l'on me pose. 

Quand on est assmat, le choix du matériel est très important et plus on avance dans le temps, plus la puériculture évolue et plus le choix est rude. 

On ne peut pas choisir n'importe quoi : il existe des règles à respecter, il faut réfléchir à la place, le coût et l'utilisation que l'on va en faire. 

 

Les lits parapluie : 

Lit parapluie

Un lit parapluie est un lit compact, qui se plie et se déplie facilement (bon, quand on a trouvé le coup de main j'avoue). Ce qui est top pour une Nounou qui a souvent besoin d'en avoir plusieurs et d'en mettre dans chaque pièce de sa maison. Donc pouvoir enlever les lits les week-ends et les vacances pour décrocher un peu du boulot, c'est top. 

Il existe aussi des lits parapluie avec plan à langer intégré. Et c'est génial lorsque l'on manque d'espace. J'ai même commencé il y a cinq ans avec un lit comme celui ci. Il me servait de point de change lorsque ma fille dormait dans la chambre possédant la table à langer principale. 

Lit parapluie langer

Mais les lits parapluie moi je DETESTE. Pourquoi ? Parce qu'il faut savoir que les matelas sont INTERDITS dans les lits parapluie. Alors certes, cela dépend des secteurs. Certaines puéricultrices l'autorisent, d'autres non et on entend tout et son contraire. Moi je pense que s'ils sont jugés dangereux quelque part, mieux vaut ne prendre aucun risque. Un enfant peut glisser facilement sous le matelas puisque les parois sont souples, se coincer la tête entre les deux, et le risque d'étouffement est bien présent. La seule chose autorisée et sans danger reste le support prévu à la base lors de l'achat du lit. Pas très matelassé, pas très confortable ... mais niveau sécurité c'est le meilleur que l'on peut proposer dans ce genre de lit. 

 

Les lits en bois et à barreaux 

Lit a barreaux en bois

Une très bonne solution pour le confort de l'enfant . Il faut avoir de la place, mais au moins les enfants sont installés confortablement sur un vrai matelas sans risque. ATTENTION : il est interdit de mettre des tours de lits pour l'accueil de nos bouts de choux ! Il y a encore une fois trop de risques d'étouffement ou d'étranglement. Pas de peluche, pas de jouets, RIEN. On peut à la limite, mettre un tour de lit à l'EXTERIEUR du lit si plusieurs enfants dorment en même temps, cela délimite leur espace de sommeil et leur offre une petite intimité. 

 

Les lits à barreaux en Fer

Lit bebe a barreaux en metal blanc casse l 126 cm juliette 1000 10 1 151004 0

Ceux là, je les adore ! Les lits à barreaux en fer forgé ne se font plus beaucoup et c'est bien dommage. Ils ne s'abîment pas, aucun bébé ne pourra grignoter les barreaux avec ses petites dents ! De plus, il y a un côté du lit qui s'abaisse pour préserver notre dos. J'en ai actuellement deux chez moi (que je cherche à vendre pour un gain de place mais que j'adore et que je conseille à tout le monde !). Ils durent dans le temps, et en plus de ça, sont très jolis !

 

Les lits à barreaux pliants

Lit bebe barreaux pliant 4

J'ai découvert les lits à barreaux en bois pliants il y a peu de temps. J'en possède actuellement un et j'aimerais dans l'idéal n'avoir que des lits comme ça. Ils s'installent très rapidement, sont robustes , les enfants confortablement installés sur un bon matelas ... tout ce qu'il faut. Il permet aux assistantes maternelles de pouvoir moduler leur espace sommeil en fonction des rythmes de chacun, de la place du moment, d'une absence d'enfant, de les ranger quand nous n'accueillons pas les enfants et de gagner de l'espace privé ... 

 

Les lits à roulettes 

At4 lit coulissant 3 barreaux amovibles 4 roulette

On n'y pense pas assez mais lorsque l'on a un grand espace d'accueil, ou un nombre important d'enfants ( en Mam par exemple ) il faut penser à avoir AU MOINS un lit sur roulettes. En effet, par raison de sécurité toujours, en cas d'incendie ou de danger imminent, il suffit de mettre plusieurs enfants dans un lit et d'évacuer plus vite.

Les lits bébé superposés  

Lit superpose bebe 70cm panneaux

Très chers, mais gain de place assuré si on a pas peur de l'effet cage à poules (bon ok je plaisante désolée les crèches).

 

Les couchettes 

38594 p 37830 1 p2 xl

Couchette2

Il existe plusieurs styles de couchette. J'en possède deux comme ci-dessus. Cela permet aux enfants à partir de deux ans (ou 18 mois) de gagner en autonomie. Ils peuvent se lever quand ils ont réveillés, aller aux toilettes et se sentir rassurés durant leur apprentissage vers la propreté. Ils sont également encastrables et se glissent facilement sous un lit.

42727 s 34033 1 3p2 xl

Les matelas 

Sur le même principe que la couchette, n'oubliez pas le matelas ! Tout simplement, un matelas posé au sol , avec une alaise, un drap housse et une gigoteuse (pas de couverture ni d'oreiller attention !) Rien de plus simple mais les plus grands peuvent être autonomes, et les plus petits sont en sécurité (le risque de chute est abaissé)... Bon après, il faut que les petits restent en place et ça, c'est une autre histoire :)

 

Voilà ! J'espère que ce petit topo sur les lits chez un(e) assistant(e) maternel(le) vous a plu et que cela vous aidera dans votre choix ! Je vous ai mis tous les liens des différents lits en dessous si cela vous intéresse, vous n'avez pas besoin de chercher :)

 

 

Lire la suite

Une rentrée difficile ...

 

En toute honnêteté j'attendais que les journées soient plus gaies pour reprendre plaisir à écrire et à raconter nos "supers journées chez les Babyz."

Et puis je me suis dis que c'était aussi ça le métier et raconter les petits couacs que peuvent vivre les assistantes maternelles n'est pas une tare. 

Je pense qu'on vit toutes et tous un moment plus ou moins difficile avec un enfant. Le problème dans ce métier c'est qu'on est très seul(e), ce qui n'arange rien. 

Je vis actuellement une "adaptation" très compliquée avec M, 5 mois, une petite fille très angoissée qui pleure énormément. 

Vivre dans les cris du matin et soir c'est terriblement douloureux, le moral de tout le monde est bas et je culpabilise énormément pour les autres enfants (qui ne se plaignent jamais heureusement, mais qui ressentent tout). Les activités sont au point mort car on essaie d'en faire entre chaque brève accalmie et ce n'est pas évident. Les lectures, les comptines, tout se fait dans les cris et il est difficile de s'entendre sur un moment calme.

Les sorties se font brèves car dans les cris cela dérange tout le monde, le regard des gens est lourd... A la maison l'ambiance est difficile, j'ai un stress constant et quotidien avec la peur que les résidants autours de nous pensent que je fais du mal aux enfants. 

J'ai également mis ma fille à la garderie du soir, et cela m'a brisé le coeur. J'ai débuté ce métier pour allier vie de famille et travail ( Rapelle toi les clichés sur les assmats juste ici ) et encore une preuve que cela est tous sauf le cas par moment. Mais c'est un meilleur choix pour elle, pas envie qu'elle subisse elle aussi tout cela en rentrant de l'école, cumulé à sa fatigue. Et puis le regard de tous les parents à l'école lundi soir (entre la pitié et la compassion j'imagine) m'a un peu soûlé. 

Mon mari a décidé de ne plus rentré le midi pour manger car il ne supporte pas tous ces pleurs et tout cela accumulé fait que je me sens très isolée. Le fait de ne pas réussir à trouver une solution à la souffrance de ce petit être est déprimant pour moi et pour les autres enfants. 

J'essaie de me raccrocher à chaque évolution positive, chaque jour. Mais depuis trois semaines, j'ai l'impression de faire un pas en avant un jour, et deux en arrière le lendemain. Donc en plus de la patience, il faut de bonnes épaules solides. Et à moins de ne pas avoir de coeur, vivre la souffrance d'un petit être nous fait bien souvent à nous aussi, terminer la soirée en larmes. 

Ma formation "langue des signes" est un peu sur le côté pour l'instant, j'avoue qu'une fois la journée terminée, j'ai plus envie de décrocher un peu pour le moment. 

Voilà pour les nouvelles de ces dernières semaines, pas très habituelles sur ce blog c'est vrai, je préfère en général ne parler que des bons moments mais je veux aussi rester transparente sur mon métier, qui n'est pas toujours un monde de bisounours ;)

En attendant je te laisse avec quelques photos de nos derniers jours, l'arrivée de S, 9 mois et de E, 2 ans, deux petites filles pleine d'énergie et super rigolotes, le -plus que triste- départ de ma grande M pour l'école et le -presque quatre pattes- de R plus determinée que jamais.

Iffopf

Jhu

Sans titre 65

Sans titre 67

 

 

 

 

 

 

 

Notre semaine du 31 juillet au 4 août 2017.

 

Et voilà les vacances sont terminées pour Nounou qui s'est bien reposée pendant ces deux semaines.

La reprise s'est faite lundi, avec O, une petite fille de deux ans que j'ai accueilli exceptionnellement cette semaine en remplacement de sa nounou, R qui a déjà bien évolué, A qui était là mercredi et M qui m'a couverte de "Nounou je t'aime !!" toute la semaine :) On ne peut pas rêver mieux !

Evidemment il y avait aussi Craquotte, qui est toujours en vacances elle, donc j'ai repris avec quatre enfants et cinq mercredi. C'était ... sportif ! Clairement la semaine ne m'a laissée aucun répit alors j'ai hâte de voir ce que va donner la fin du mois d'août et le mois de septembre avec ma ribambelle de petit bouts de choux ^^

Aout

Cette semaine nous avons profité du beau temps le matin, commencé la diversification de R qui se débrouille comme un chef, elle a aussi montré son envie de ramper! Je sens que cette petite puce ne va pas rester petite bien longtemps ! Nous avons aussi ressorti la peinture pour M et Craquotte, O a préféré chanter avec le bébé et Nounou, et j'ai aussi reçu du nouveau matériel pour cette rentrée chez les Babyz : un sac à langer que j'ai commencé à bieeeeeennnnn organiser pour parer à toutes épreuves lors de nos sorties, un nouvel égouttoir à biberons, des caisses nominatives pour chaque enfant dans la cuisine avec ses biberons, son eau, son lait, ses gouters etc ... ET ! LA NOUVELLE POUSSETTE !!!!!

 

Aout 2

Une poussette quadruple Familidoo, adaptée à mon ascenseur et à nos sorties à quatre. Je garde la double évidemment, qui me sert encore avec mes "grands" bébés qui marchent, et parce que je serais bien contente de l'avoir pour soulager mon dos les jours où tous les enfants ne seront pas là. Pour vous donner une idée, ma poussette double pèse à vide 10kg, la quadruple quant à elle, pèse à vide 22kg ! Ajoutez le poids de chaque bébé, du sac ...on arrive vite à devoir pousser, tirer et soulever près de 70 kg pour des touts petits . Alors alterner les deux ne sera pas du luxe pour mon dos et mes petits poignets. 

:) 

 

Juillet 2017

 

On y est, c'est les vacances chez les Babyz et c'est pourquoi ce mois de juillet fut assez court.

Court mais pas moins intense !

En effet, ce mois ci, nous avons accueilli un tout nouveau bébé ! Il s'agit de R, et elle a 4 mois, bientôt 5.

Une petite puce adorable, qui s'est très vite adaptée à la maison, à ses camarades et à sa nounou. Elle est incroyablement mignonne, agréable et joueuse. Déjà quasiment réglée sur ses repas et siestes, elle est très demandeuse d'évolution en motricité ! Elle se retourne, recule avec ses pieds et fait l'horloge, elle attrape les jouets et joue avec comme un bébé d'un ou deux mois de plus. 

En ce début de mois, nous avons aussi fêter le départ de A-J, qui s'en va en vacances avant de rejoindre les bancs de l'école lui aussi. Il sera dans la même école voire dans la même classe que M à la rentrée. M est donc actuellement la plus grande à la maison, ce qui fait très bizarre étant donné qu'elle était "bébé Mi" depuis maintenant deux ans. 

On a assisté à la toute dernière sortie à la bibliothèque de la saison, organisée par le RAM, qui ferme ses portes lui aussi pour rouvrir à la rentrée. Nous aurons d'ailleurs une toute nouvelle directrice de RAM, nous avons dit au revoir à Fabienne, qui sera mutée dans un autre secteur.

Craquotte a été en vacances et a pu profiter de R, depuis le temps qu'elle voulait un nouveau bébé à la maison ! Elle était ravie,  une chose est sûre, ce bébé ne va pas manquer d'affection ^^

Z et M ont eu un petit virus qui les a mis un peu K.O , mais ça n'a pas empêché M d'arriver en Reine des Neiges vendredi ! D'ailleurs, nous avons passé un cap : fini la couche ! Très fière d'elle, elle se débrouille comme un chef .  

Je vous laisse avec quelques images de nos derniers jours chez Nounou et souhaite à tous les bébés de bonnes vacances !!!!! A très vite !!!

 

mois de juillet assmat

mois de juillet 2017 nounou

assmat

H s'en va !

 

19758044 10213449339650536 929317859 n

Ce vendredi, c'était le tout dernier jour de H à la maison. Déjà deux ans qu'il était avec nous, je me rapelle encore de son arrivée, de cette petite trouve de l'époque avec A et S. Mes trois petits mecs. H était le bébé, A l'avait pris sous son aile et s'était même assagit en passant du bébé de Nounou à un plus grand bonhomme :)

Je vous invite à revoir l'arrivée de H juste ICI .

19679784 10213449339170524 1714606937 n

Il est temps pour lui de rejoindre les bancs de l'école, et il est plus que prêt ! Déjà de nombreux mois qu'on en parle et puis maintenant... c'est un grand garçon ! Un tombeur, qui nous sortait régulièrement des phrases hallucinantes tel un adulte dans un tout petit corps. Il nous aura bien fait rire et il aura fait chavirer de nombreux coeurs à la maison, au parc ou au Ram :) 

19691300 10213449338850516 1024804851 n

19668271 10213449339330528 181914206 n

J'ai été ravie de t'accueillir et de te voir grandir à nos côtés, Nounou ne t'oubliera jamais  te souhaite de très belles aventures et beaucoup de bonheur pour la suite !

 

19622284 10213449383291627 1061811495 n

19758141 10213449339970544 1511433505 n

 

 

Fraich'attitude

Tout comme l'année dernière, nous avons pu profiter de la fraich'attitude organisée au jardin public de Bordeaux pour les enfants. La journée a pour but de sensibiliser les plus petits aux joies des fruits et légumes et de la nature.

Nous y trouvons différents stands allant de la baby gym aux spectacles, en passant par les plantations d'herbes aromatiques et maquillages sur le thème évidemment. 

L'année dernière, la pluie nous a obligé à nous abriter sous les arbres et à faire le maximum d'activités en un minimum de temps, cette année c'est la canicule qui nous a fait préférer le spectacle ombragé de la fée du potager. Tour de magie, dégustations et histoires en kamishibaï, A-J , et Nounou , avons trouvé cette matinée très agréable. Même la maman de Z est venu nous rejoindre pour lui en faire profiter aussi. 

 

Quelques photos de notre sortie : 

Img 0270

Img 0276

Img 0271

Img 0275

Img 0274

Img 0273

Img 0272

Img 0269

Img 0268

Notre mois de Mai 2017

Le mois de Mai 2017 a été un grand mois dans la maison des Babyz !

Tout d'abord parce-que Nounou a obtenu son renouvellement d'agrément pour les cinq prochaines années, mais aussi parce-qu’elle a obtenu une QUATRIÈME place à temps plein ! Une belle évolution professionnelle qui nous a permis de continuer d'accueillir Z après le grand retour de A-J, mais aussi une nouvelle copine de jeux : A, 2 ans, pour les mercredis jusqu'à sa rentrée en toute petite section cette année.

A-J est donc revenu d'Afrique grandi, plein de vie et toujours aussi souriant. Tout le monde a été très heureux de le retrouver.

Nous avons également reçu notre nouvelle poussette double, la Evalite Duo de Joie, plus légère que la précédente et qui sera très utile à partir de la rentrée (à suivre !).

Sans titre 60

Sans titre 61

CAP petite enfance

 

On y est ... Je ne sais pas ce qui m'a pris de me lancer là dedans.

Juillet 2016, les résultats de mon EP1 tombent, j'obtiens un 18/20 et je me sens pousser des ailes ... je ne vois que ça.

Allez, partons pour le CAP en entier, ça ne devrait pas être très compliqué, après tout, ce n'est "qu'un" CAP.

On y est ... Nous sommes en Juin 2017, période d'épreuves et je suis sur le point de REELLEMENT passé ce fichu examen.

Je n'arrive même pas à y croire, car il y a eu beaucoup de doutes au cours de ces onze derniers mois.

Au mois de septembre, je suis partie m'acheter les livres et tout le programme de l'examen. J'ai commencé avec des objectifs (AHAHA) comme finir tel ou tel chapitre à telle date. Mes objectifs reculaient sans cesse : ben oui, reprendre ses études en travaillant 52h par semaine et en étant maman, ce n'est pas si simple que ça.  A la fin du premier trimestre, j'ai déjà voulu abandonner.

Ce CAP n'est pas "qu'un" CAP.

Et là, tout est dit.

J'ai passé 11 mois à étudier la biologie et ses schémas corporels, la nutrition de l'homme, de l'enfant, du bébé et du nourrisson, les sciences médico-sociales avec le développement de l'enfant et ses anomalies, le cadre juridique et institutionnel de l'enfant et de sa famille, la communication, mais aussi la technologie et la sécurité, jusqu'aux techniques professionnelles de la collectivité plus que du privé.

Un programme extrêmement chargé, comme je les aime car mon but était d'apprendre, mais bien plus complexe que ce dont on peut s'attendre en passant un CAP.

Mon mari me l'a même dit en m'aidant un soir à étudier "On dirait que tu révises un BTS en biologie".

Je commence à faire une overdose de celles qui disent "Le CAP petite enfance ? pfff je l'ai eu haut la main il est hyper simple !" ou encore "tu stresses pour rien, tu verras c'est rien du tout ! il est facile !"

En presque une année, j'ai "côtoyé" virtuellement via les réseaux sociaux plusieurs types de personnes : les lycéennes de 16-17 ans qui sont en cours depuis deux ans pour passer cet examen (elles aussi elles stressent), les assmats comme moi qui se lancent un défi perso et qui ne jouent pas non plus leur vie (elles aussi elles stressent), les personnes qui se réorientent et qui vont poursuivre avec plusieurs concours pour rentrer dans les écoles ou les hôpitaux (elles aussi elles stressent). Depuis un mois je vois des candidates sortir en pleurs des salles d'examens, d'autres faire des malaises à force d'attendre leur tour avec le stress et la chaleur, d'autres se planter complètement en faisant de graves erreurs en pratique à cause du stress également. Une amie collègue à moi qui a décroché son diplôme juste après notre formation m'a dit au mois de Septembre "Il n'est pas simple à avoir c'est faux. Si tu le veux, il faut BOSSER."

Donc j'ai fait de mon mieux.

Malgré le travail, malgré la fatigue, malgré les baisses de motivation, malgré les soucis, malgré la peur au ventre.

En Avril j'ai reçu ma convocation et j'ai compris que j'avais mal rempli ma feuille d'inscription car j'étais à nouveau convoquée pour l'EP1. Donc il a fallu un mois de négociation auprès du rectorat pour que l'on trouve un arrangement afin que je ne repasse pas deux fois la même épreuve. J'avais simplement oublié de cocher une case, et je ne voulais pas prendre le risque de repasser l'épreuve et de me planter ou d'avoir une moins bonne note. Également, cela faisait deux jours de plus d'examen, deux jours de plus à embêter les parents pour qu'ils trouvent une solution, et deux jours de plus de perte de salaire pour moi, pour une simple erreur. 

Donc après négociation, mon EP1 sera pris en compte, je ne dois pas me présenter aux deux journées où j'étais convoquée à la base, je serais notée absente mais ils changeront par la suite mon bulletin pour mettre ma vraie note. Je sens que ça va retarder mes résultats ça, avec les vacances d'été mais qu'importe, j'ai le mail de confirmation quoiqu'il arrive. Décidément, cet EP1m'en aura fait voir de toutes les couleurs.

Il me reste donc l'épreuve PSE (Prévention Santé Environnement) a passer demain, et l'EP2 et l'EP3 a passer mercredi.

Tout ça pour dire que je touche le but, et que j'ai très peur d'avoir fait tout ça pour rien. Ce CAP n'a l'air de rien jusqu'à ce que l'on s'y mette. Les épreuves que je redoute le plus sont celles de l'EP2 (oral sur mon rapport de stage) et l'EP3 (entretien des locaux et préparation d'un repas). Je DÉTESTE parler à l'oral, et les questions à retenir sont horribles, hyper poussées. Quant à l'EP3, il s'agit d'apprendre les gestes de collectivité que moi, toute seule chez moi, je n'ai jamais pratiqué donc même en regardant des centaines de vidéos sur le sujet, sans pratiquer avec le vrai matériel et un prof avec moi pour me reprendre (comme 80% des candidates), je ne pourrai jamais acquérir. 

Bref, une bonne soirée de révisions m'attend.

 

 

 

 

Je suis sauveteur secouriste.

 

Depuis le mois dernier, Nounou occupe ses samedis à préparer un bagage supplémentaire : son diplôme de secouriste.

J'ai eu la chance de pouvoir passer ma formation avec le greta, qui pourra me servir dans ma vie de citoyenne mais aussi et surtout, dans ma vie professionnelle. En effet, les accidents domestiques représentent aujourd'hui 61% des décés en France (12 000 morts par an) et ils sont la PREMIERE cause de mortalité chez les enfants ! Les étouffements et les chutes, sont les plus gros risques que nous pouvos rencontrer dans notre travail, puisque les plus touchés sont les enfants de moins de 5 ans.

A cela s'ajoute les malaises (difficilement détectables chez les jeunes enfants), les noyades (même dans 10 cm d'eau) et malheureusement, les arrêts cardiaques.

Professionnels de la petite enfance, nous avons toutes et tous une journée obligatoire d'initiation aux gestes des premiers secours à la fin de notre première partie de formation, avant même de commencer à accueillir notre premier enfant. Bien qu'elle soit très importante et utile, elle n'est pas vraiment "poussée". On y apprend la PLS, les massages cardiaques et étouffements en pratique. Mais c'est tout. Après, nous sommes lâché(e)s dans la nature et à nous de ne jamais oublier ces quelques gestes. Pas très rassurant. Heureusement, nos heures de travail nous permettent de cumuler des heures de formations et de nous améliorer sur différents niveaux ou de se remettre à jour.

En m'inscrivant à cette formation, j'avoue ne pas avoir mesuré l'ampleur de son contenu. La formatrice nous a averti "vous ne serez plus jamais les mêmes en ressortant de cette formation".

Nous y avons appris les gestes qui sauvent une vie. En effet, même si dans un moment de panique, nous avons peur de mal faire ou d'oublier quelque chose, peu importe ! Il faut agir tout de suite ! On ne peut pas aggraver l'état de la victime : elle va mourir. Nous avons 3 minutes pour agir face à un adulte qui s'étouffe, un peu moins pour un enfant ou un bébé. Au delà, il meurt. Alors pas le temps de paniquer, d'aller chercher son téléphone au fond de la pièce, le voisin d'à côté, il faut agir immédiatement.

Nous avons étudié et pratiqué les hemmoragies, les arrêts cardiaques, les malaises, la mort subite du nourrisson, les étouffements, les intoxications, les chutes, les convulsions, les AVC, les dégats corporels considérables en cas d'attentats ( membres arrachés, plusieurs dizaines de victimes, sauvetage avec les moyens du bord en situation d'urgence ...), les dégagements d'urgence en cas d'incendie ou de nuage toxique, les messages d'alerte exacts pour qu'ils soient les plus clairs et les plus efficaces possibles ... et tellement d'autres choses.

Cette formation a été quelque chose de tellement enrichissant qu'il est difficile de l'expliquer. En tant que maman j'ai souvent eu des craintes et en tant que professionnelle encore plus car je suis responsable de plusieurs enfants qui ne sont pas les miens, chaque jour de l'année.

Après un examen écrit et pratique très stressant, je suis fière de vous annoncer que j'ai obtenu mon diplôme de sauveteur secouriste !

La formatrice a été merveilleuse, grace à elle je ressors de cette expérience bien plus confiante. Elle a été extrêmement bienveillante et m'a beaucoup complimenté sur mon attitude dans l'urgence. Je me rappelerai toujours de sa phrase "j'ai eu l'impression d'avoir une collègue secouriste en face de moi" en parlant de moi. Quel compliment !

Mon examen a porté sur un homme victime d'une crise cardiaque dans un lieu public. En arrivant sur les lieux, je vois une victime allongée au sol et une femme, SA femme, allongée sur lui, en larmes. La femme (jouée par la formatrice) est hystérique, elle parle fort, elle crie, je ne comprends rien. Je lui demande de se calmer, je lui demande ce qu'il s'est passé, je veux qu'elle me raconte. Elle crie, je comprend qu'il s'agit d'une dispute , de violences ... je lui attrape le bras, me met à sa hauteur et lui dis fermement que maintenant j'ai besoin de calme. Que je suis sauveteur et que pour aider son mari j'ai besoin de comprendre ce qu'il s'est passé. J'ai eu l'impression de gronder ma fille, je n'ai pas réfléchis et c'est ce qu'elle a aimé. Là elle se calme, je comprend "douleur à la poitrine".

Tout s'enchaîne, je comprend en moins d'une minute que l'homme a fait une crise cardiaque. Je le stimule vigoureusement, rien. Je verrifie sa respiration au cas où, rien. C'est parti pour le massage cardiaque, je compte, j'appelle un témoin pour qu'il aille me chercher un défibrilateur. Tout se met en place, elle arrive vite, avant que mes bras ne fatiguent. Le témoin me tend un téléphone, et en haut parleur, je délivre le message d'alerte au Samu, qui finiront par arriver peu de temps après.

Ensuite un petit oral, la formatrice me demande mon ressenti. J'ai l'impression d'avoir oublié beaucoup de choses, il n'en est rien. Petite piqure de rappel de la prof "vous manquez terriblement de confiance en vous mais avez de grandes capacités Aurélie. D'aileurs, votre écrit de ce matin était particulièrement bon et je m'en suis servi comme modèle" Oups. Je rougis, mais je suis rassurée. Ma presation a été validée !

D'ici quelques semaines je reçevrais donc ma petite carte de sauveteur, un gage de confiance en plus. Le greta va nous inscrire sur le registre des sauveteurs et désormais, plus qu'un simple citoyen qui se doit de simplement avertir les secours aux yeux de la loi, nous devrons agir. Je touche du bois très fort, pour ne jamais avoir à me servir de ces gestes dans le cadre de mon travail, mais je sais désormais que je saurais faire face.