EP1

Epreuves terminées

 

Voilà, c'est officiel, mon année de révisions est terminée !

Jeudi 9, j'ai passé mon épreuve de PSE (Prévention, Santé, Environnement) qui a été relativement facile. Les écrits des années précédentes m'ont beaucoup aidé à m'entraîner et à savoir à quoi m'attendre. Ça a même carrément tout changé ! Il y a un mois de ça, je ne savais même pas que cette épreuve existait et en voyant "PSE" sur ma convocation j'ai paniqué. J'ai couru à la fnac m'acheter le petit livre en question, et j'ai révisé cette matière autant que j'ai pu.     La partie secourisme, assez présente, a été plus facile à appréhender grâce à ma formation de sauveteur. Sinon, c'est une épreuve de logique, sur la vie de tout les jour et au travail. Dommage qu'elle ne soit que coefficient 1.

Mercredi 14, je me suis rendu à Saint Médard de Guizière pour réalisée mon épreuve Ep2 et Ep3.

Je n'ai jamais autant stressé que les jours qui ont précédés cette journée. Nuits blanches, migraines, révisions sur révisions et entraînements sur entraînements.

J'ai commencé par être appelé pour l'Ep3. Nous sommes parti en groupe de 6 filles. L,'Ep3 est une épreuve pratique de cuisine, et une d'entretien. J'avais très peur car à la maison, je ne fais pas les même geste qu'en collectivité et c'est ce qui est quand même assez attendu. Beaucoup d'aller retour car locaux inconnus, mais finalement sur le moment, j'ai fais comme à la maison. En rajoutant 55 lavages de mains entre chaque étapes et des tonnes de règles d'hygiène en plus. Je pense avoir réussi l'épreuve mais je préfère avoir mes notes pour en juger.

L'Ep2 ... La pire épreuve pour moi : l'oral. J'ai eu tellement peur de cette épreuve et finalement tout s'est super bien passé. Le jury a été d'une bienveillance incroyable, m'a beaucoup complimenté et a adoré mon travail. Je suis sorti de là plus rassurée que jamais.

Les résultats tomberont début juillet donc encore quelques jours de patience, mais c'est une belle page qui se tourne :)

CAP petite enfance

 

On y est ... Je ne sais pas ce qui m'a pris de me lancer là dedans.

Juillet 2016, les résultats de mon EP1 tombent, j'obtiens un 18/20 et je me sens pousser des ailes ... je ne vois que ça.

Allez, partons pour le CAP en entier, ça ne devrait pas être très compliqué, après tout, ce n'est "qu'un" CAP.

On y est ... Nous sommes en Juin 2017, période d'épreuves et je suis sur le point de REELLEMENT passé ce fichu examen.

Je n'arrive même pas à y croire, car il y a eu beaucoup de doutes au cours de ces onze derniers mois.

Au mois de septembre, je suis partie m'acheter les livres et tout le programme de l'examen. J'ai commencé avec des objectifs (AHAHA) comme finir tel ou tel chapitre à telle date. Mes objectifs reculaient sans cesse : ben oui, reprendre ses études en travaillant 52h par semaine et en étant maman, ce n'est pas si simple que ça.  A la fin du premier trimestre, j'ai déjà voulu abandonner.

Ce CAP n'est pas "qu'un" CAP.

Et là, tout est dit.

J'ai passé 11 mois à étudier la biologie et ses schémas corporels, la nutrition de l'homme, de l'enfant, du bébé et du nourrisson, les sciences médico-sociales avec le développement de l'enfant et ses anomalies, le cadre juridique et institutionnel de l'enfant et de sa famille, la communication, mais aussi la technologie et la sécurité, jusqu'aux techniques professionnelles de la collectivité plus que du privé.

Un programme extrêmement chargé, comme je les aime car mon but était d'apprendre, mais bien plus complexe que ce dont on peut s'attendre en passant un CAP.

Mon mari me l'a même dit en m'aidant un soir à étudier "On dirait que tu révises un BTS en biologie".

Je commence à faire une overdose de celles qui disent "Le CAP petite enfance ? pfff je l'ai eu haut la main il est hyper simple !" ou encore "tu stresses pour rien, tu verras c'est rien du tout ! il est facile !"

En presque une année, j'ai "côtoyé" virtuellement via les réseaux sociaux plusieurs types de personnes : les lycéennes de 16-17 ans qui sont en cours depuis deux ans pour passer cet examen (elles aussi elles stressent), les assmats comme moi qui se lancent un défi perso et qui ne jouent pas non plus leur vie (elles aussi elles stressent), les personnes qui se réorientent et qui vont poursuivre avec plusieurs concours pour rentrer dans les écoles ou les hôpitaux (elles aussi elles stressent). Depuis un mois je vois des candidates sortir en pleurs des salles d'examens, d'autres faire des malaises à force d'attendre leur tour avec le stress et la chaleur, d'autres se planter complètement en faisant de graves erreurs en pratique à cause du stress également. Une amie collègue à moi qui a décroché son diplôme juste après notre formation m'a dit au mois de Septembre "Il n'est pas simple à avoir c'est faux. Si tu le veux, il faut BOSSER."

Donc j'ai fait de mon mieux.

Malgré le travail, malgré la fatigue, malgré les baisses de motivation, malgré les soucis, malgré la peur au ventre.

En Avril j'ai reçu ma convocation et j'ai compris que j'avais mal rempli ma feuille d'inscription car j'étais à nouveau convoquée pour l'EP1. Donc il a fallu un mois de négociation auprès du rectorat pour que l'on trouve un arrangement afin que je ne repasse pas deux fois la même épreuve. J'avais simplement oublié de cocher une case, et je ne voulais pas prendre le risque de repasser l'épreuve et de me planter ou d'avoir une moins bonne note. Également, cela faisait deux jours de plus d'examen, deux jours de plus à embêter les parents pour qu'ils trouvent une solution, et deux jours de plus de perte de salaire pour moi, pour une simple erreur. 

Donc après négociation, mon EP1 sera pris en compte, je ne dois pas me présenter aux deux journées où j'étais convoquée à la base, je serais notée absente mais ils changeront par la suite mon bulletin pour mettre ma vraie note. Je sens que ça va retarder mes résultats ça, avec les vacances d'été mais qu'importe, j'ai le mail de confirmation quoiqu'il arrive. Décidément, cet EP1m'en aura fait voir de toutes les couleurs.

Il me reste donc l'épreuve PSE (Prévention Santé Environnement) a passer demain, et l'EP2 et l'EP3 a passer mercredi.

Tout ça pour dire que je touche le but, et que j'ai très peur d'avoir fait tout ça pour rien. Ce CAP n'a l'air de rien jusqu'à ce que l'on s'y mette. Les épreuves que je redoute le plus sont celles de l'EP2 (oral sur mon rapport de stage) et l'EP3 (entretien des locaux et préparation d'un repas). Je DÉTESTE parler à l'oral, et les questions à retenir sont horribles, hyper poussées. Quant à l'EP3, il s'agit d'apprendre les gestes de collectivité que moi, toute seule chez moi, je n'ai jamais pratiqué donc même en regardant des centaines de vidéos sur le sujet, sans pratiquer avec le vrai matériel et un prof avec moi pour me reprendre (comme 80% des candidates), je ne pourrai jamais acquérir. 

Bref, une bonne soirée de révisions m'attend.

 

 

 

 

Petit point C.A.P

 

Voilà, aux dernières nouvelles (cet été donc) j'envisageais de m'inscrire au CAP Petite Enfance pour la session de 2017. Je vous en décrivais les raisons ICI.

Mais je n'avais pas donné de nouvelles depuis :

Alors, depuis le mois de septembre, j'essaie de réviser pendant les siestes. Pour être honnête, je trouve hyper difficile de se replonger dans les bouquins. Je n'ai jamais été forte pour étudier à la maison, je préférais écouter le prof directement et j'arrivais à retenir les cours avec ma mémoire auditive. Là, clairement, lire m'ennuie, limite m'endort et ce n'est pas facile du tout. J'ai souvent hésité à envoyer ma candidature ou non.

Et puis je me suis obligée d'aller au bout cette fois !

Parce que oui, c'est nul et on préfèrerait tous faire autre chose que de faire "des devoirs", mais que non, je ne serais pas fière de moi si je n'essaie pas de relever ce défi.

15435650 10211373588918065 48776541 n

Les pré-inscriptions ont ouvertes en octobre et dès mon retour de vacances, j'ai envoyé ma candidature. Début décembre, le rectorat m'a envoyé une demande de confirmation, et de justification de mes diplomes, ou notes. Tout est donc parti, il ne me reste plus qu'à attendre la convocation.

Je vais donc repasser l'EP1, et passer l'EP2 et l'EP3 en candidat libre.

Les matières générales me sont dispensées grace à mes diplomes passés.

Normalement, les épreuves se déroulent sur deux ou trois jours (ou demi journées) entre avril et juin dans un lycée de Bordeaux.

Tst2s bio 16i01z

Il me faut donc étudier pour commencer : la biologie, la nutrition, le médico-social, la technologie et les techniques professionnelles.

Je viens tout juste de boucler les 7 chapitres de la partie NUTRITION. Une bonne chose de faite. 

Il me reste 3 chapitres sur 8 pour la biologie, 3 sur 4 en techniques professionnelles et toute la partie tecnho et médico-sociale (au total : 30 chapitres).

Autant dire que je n'avance pas vite du tout, mais ... on va y arriver ^^

J'ai trouvé une petite astuce pour retenir ce que je lis avec mon soucis : lire à voix haute. Cela m'aide beaucoup et je vois la différence.

Affaire à suivre donc ...

EP1 et petite frayeur !

Ah cet EP1 ... il m'aura fait quelques frayeurs cet été.

Au point que je me suis dis que cette anecdote, faisant partie de mon métier, devait être partagée :)

96676437

 

Lorsque nous devenons assistante maternelle, l'agrément qui nous est délivré, est valable 5 ans. Nous n'obtenons donc pas ce petit bout de papier à vie, il faut faire ses preuves et le renouveler tous les cinq ans (en veillant bien à le redemander 6 mois avant la date d'échéance, car les délais sont longs).

Pour être renouvelé(e) cinq années supplémentaires, il faut avoir passé UNE des trois épreuves du CAP petite enfance : l'EP1.

Nous ne sommes pas obligé(e) de réussir cette épreuve, simplement de la passer.

545b784778f26 pe044

 

Lors de ma seconde partie de formation en Novembre 2013, j'ai passé cet EP1 devant un jury. Seulement je n'avais pas envie de m'arrêter là, je voulais passer l'examen en entier pour voir ce dont j'étais capable. Ma formatrice à ce moment là, m'avait donc inscrite au CAP en candidat libre, pour Juin 2014.

L'EP1 passé à la fin de ma formation était donc un joker : si je ne réussissais pas celui du CAP en juin, je récupèrerais automatiquement ma note de la formation pour mon renouvellement.

Début d'année 2014 j'ai donc acheté les livres et commencé à réviser mon CAP. Seulement, petite chose imprévue au programme : mon mariage!

J'avais un peu la tête ailleurs et j'ai finalement laissé tomber le CAP. Pour le remettre à plus tard ? Ou laisser tomber ? Peu importe, mon métier me plaisait de cette manière, pourquoi chercher un diplôme de plus ? J'ai donc abandonné cette idée.

Les mois passèrent et j'ai commencé à me demander quand ma note de l'EP1 passé en Novembre 2013 allait arriver ?

En 2015 j'ai contacté le rectorat pour obtenir ma note. Entre la demande et la réception du courrier, il s'est écoulé une année! Et avec une petite surprise à la clé: la mention "absente" sur mon épreuve d'EP1. Autrement dit, éliminatoire pour prétendre à un renouvellement.

Cette lettre est arrivée au mois de juillet 2016. Mon agrément se terminant en juin 2017, il ne me restait donc que quelques mois avant de faire la demande de renouvellement. Autant dire: panique à bord !

J'ai contacté je ne sais combien de personnes différentes pour trouver une solution, je m’imaginais les pires scénarios : me réinscrire à un autre EP1 ? Seulement les cessions sont en juin et donc je perdrais mon travail et je devrais abandonner tous les parents à ce moment là :(

Thinkstockphotos 483771615

Heureusement, une de mes copines de formation cette année là, avait gardé les coordonnées de notre formatrice. Celle-ci a réussi à retrouver ma note et à me la renvoyer (en me faisant un peu la morale sur la date tardive de ma demande ^^).

J'ai donc eu un retour de vacances au top, avec ma note à la maison (et en plus j'ai eu 18/20 !!!!!), et ma situation toute arrangée. Un bon coup de chaud, qui se termine bien.

Je vais donc pouvoir demander mon renouvellement en fin d'année normalement, et cette fois ci, j'ai réellement envie de passer ce CAP petite enfance.

Un peu d'appréhension, beaucoup même, de replonger dans les bouquins tant d'années après les bancs de l'école, la pression de ne pas réussir l'examen alors que j'ai eu des diplômes supérieurs, mais j'ai vraiment envie de me lancer dans l'aventure. 

Ayant 4 ans d’expérience dans le métier, je peux prétendre à la VAE (validation des acquis par l'expérience) pour obtenir le CAP, je devrais dans ce cas constituer un dossier sur mon travail et passer devant un jury pour répondre à leurs questions.

Ou alors passer par la voie normale, passer le CAP en entier en passant les trois épreuves ( l'EP1, l'EP2 et l'EP3).

J'ai fais le choix de le passer normalement, en candidat libre. Je pense que ce sera plus dur, plus stressant et plus long à préparer, mais je pense aussi que j'apprendrais beaucoup plus de cette manière. J'ai envie de me plonger dans l'univers médico-social, de la biologie et autres sujets que je ne maîtriserais pas forcément même avec mon expérience actuelle.

C'est surtout un défi personnel et puis si dans quelques années, pour n'importe quelle raison, je suis amenée à devoir quitter cet emploi, je voudrais poursuivre dans cette voie et évoluer en passant des concours . Je ne me vois plus travailler dans un autre domaine que celui de la petite enfance, j'aime réellement ce que je fais et ce sera toujours une sécurité d'avoir ce diplôme.  

Donc, affaire à suivre !

Dev1